Les médecines douces : Les grands gagnants de la crise de la covid

Les médecines douces : Les grands gagnants de la crise de la covid

14 septembre 2021

L’isolement des confinements précédents a fait des ravages en plongeant les Français dans des états d'anxiété, dépression, troubles du sommeil, mais aussi tentatives de suicide, stress post-traumatique... 

 

En France comme ailleurs, les indices des effets sur la santé mentale de la pandémie de Covid-19 et du confinement s'accumulent. Comment faire pour y remédier ? Qui sont les grands gagnants de cet isolement ?

 

- Pandémie et conséquence psychologique 

 

Stress lié à la période, inquiétudes pour soi et ses proches, isolement... L’un des aspects l'impact psychologique important de l'épidémie et ses conséquences médicales, sociales, professionnelles et économiques. En France, l'enquête CoviPrev, réalisée par Santé publique France, en lien avec l'institut BVA, note que 22 % des Français souffraient d'un état dépressif en avril 2021 (+12 % par rapport au niveau hors épidémie), 22% d'un état anxieux (+8,5 %).

 

Décrits dès les premiers mois de la crise sanitaire, les problèmes de sommeil s'amplifient ; 64% des Français en souffrent. Dès lors, un réel besoin de bien-être émerge. Un besoin de se sentir mieux, accompagné et soutenu. Un besoin de sortir de cet état d’isolement et d’anxiété, de reprendre sa vie en main. 

 

- Les pratiques bien-être, une façon saine de reprendre le dessus 

 

Les pratiques bien-être se sont présentées comme la solution. Sophrologie, kinésithérapie, naturopathie, ostéopathie, beaucoup de moyens et de disciplines qui permettent de reprendre le contrôle de sa vie et calmer stress et anxiété. 

 

En effet, la crise sanitaire et ses confinements successifs ont profondément modifié la consommation des médicaments des Français. C’est ce qui ressort de nombreuses études réalisées par la Caisse nationale d'assurance-maladie et l'Agence nationale de sécurité du médicament. Les chiffres montrent particulièrement une dégradation de la santé mentale.

 

Le suivi par un praticien certifié en médecine douce ou utiliser une de ces pratiques est une alternative viable au médicament permet d’avoir un accompagnement personnalisé tout en devenant l'acteur principal de sa propre expérience. 


Pour preuve, 86% des Français ont une image assez bonne des médecines douces ou alternatives. Par ailleurs, près de 8 Français sur 10 se disent que les médecines douces peuvent être une réponse à leurs problèmes. 56% d’entre eux ont déjà consulté un spécialiste en médecine douce et 18% ont l’intention de le faire dans les semaines ou les mois à venir.

 


 


Find and book a specialist

  • Quick and easy booking
  • Care available 24/7
  • Personalized follow-ups
img